Date de l'événement
lun 19 Décembre 2016 - 9:30
Organisateur
Faculté d'Architecture La Cambre Horta de l'ULB
Lieu
Faculté d’Architecture La Cambre Horta - White Room (3ème étage)
19, place Flagey
1050 Bruxelles
Belgique
Partager

Séminaire de lecture P3G

Anna Tsing, The Mushroom at the End of the World - On the Possibility of Life in Capitalist Ruin (2015)

Tsing y suit les matsutakes d'une scène à l'autre – où elle apprend et pense avec des cueilleurs, marchands, scientifiques, ou gestionnaires forestiers. Elle restitue les matsutakes tels qu'ils sont pris dans différents enchevêtrements multi-espèces et fait ressortir ce qui lie destructions capitalistes et modes de survie collaboratifs. 

Le livre assemble des courts chapitres : un patchwork de ces agencements dans lesquels les matsutakes sont pris et nous prennent. Ni système logique, ni clôture théorique, le livre nous fait penser tout le long avec cet objet dont elle a appris. 

Cette année, aussi, le séminaire du P3G innove dans son dispositif et l'expérimente. 

D'abord, on dédouble notre vue. On ne ralentit pas seulement sur les passages théoriques, mais on regarde aussi la manière dont Tsing fait enquête - fait voyager son objet, apprend avec ses informants, agence la narration, en fait ressortir les lignes conceptuelles, etc. - pour penser cette lecture avec d'autres situations. 

Ensuite, on renverse notre fonctionnement. Cette fois, on échange sur les chapitres l'après-midi, pour pouvoir prolonger notre lecture, lors de la matinée suivante, avec des bouts d'enquête émergés lors de notre discussion. En bref, on fait le pari que la traversée collective des chapitres le peuple d'autres situations qui nous intéressent, mettent la pensée au travail, et nourrissent les propositions d'objets. 

Enfin, on se frotte à l'écriture. Les participants qui ramènent un objet écriront 1, 2, voire 3 pages pour partager l’objet qu'ils proposent. L'exercice d'écriture peut par exemple être inspiré des propositions tsingiennes ou de sa manière d'articuler l'enquête.