Message d'état

Date de l'événement
mar 05 Décembre 2017 - >
Organisateur
CES Saint-Louis en collaboration avec le laboratoire de recherche Sasha ULB
Lieu
Université Saint-Louis
Boulevard du Jardin Botanique, 43
1000 Bruxelles
Belgique
Prix
Gratuit mais sous inscription
Partager

Construire le monde

Sasha au séminaire du CES "d’autres manières de dire le monde"

De tout temps l’architecture a fait montre d’un bel éclectisme dans le choix des outils pour rendre compte de son travail de recherche et/ou de conception y compris lors de sa restitution auprès d’un public plus large. Parmi eux les images, dessins, géométraux, photo-montages, perspectives, croquis, aquarelles, rendus informatiques… occupent une place importante comme d’ailleurs l’enquête de terrain, largement utilisée en sociologie et en anthropologie. La séance d’aujourd’hui, fruit de la collaboration entre le CES de l’USL-B et de Sasha de la Faculté d’Architecture de l’ULB, propose de saisir quelques uns de leurs usages et de penser ensemble aux conditions de leur réappropriation dans les sciences sociales.

Temps 1. L’image comme outil de la recherche : retour réflexif sur expériences

Photographies, cartographies, dessins, plans sont autant d’images mobilisées pour la conception architecturale et urbanistique, mais également pour documenter et appuyer les recherches dans ces mêmes domaines. Dans cette communication Sophie Hubaut, architecte, doctorante à la Faculté d’Architecture La Cambre-Horta de l’ULB, se propose d’explorer ce rapport à l’image à partir de ses travaux de recherche personnels, à la croisée de l’architecture, de l’urbanisme et des sciences humaines.

Temps 2. Une expérience transdiciplinaire. « Maintenance as architecture / Lentretien e(s)t larchitecture » ou quand l’architecture et l’anthropologie s’entretiennent.

Maintenance as craft, l’entretien comme métier, est la proposition finaliste de Koen Berghmans et de Bernardo Robles-Hidalgo, tous les deux architectes le premier de Sint-Lucas, le second de l’ENSAPB, pour le pavillon belge à la Biennale d’architecture de Venise en 2016. À ce premier travail a fait suite Maintenance as architecture / L’entretien e(s)t l’architecture, fruit de l’invitation de Maria Anita Palumbo, anthropologue et professeure à l’Ecole d’Architecture de Saint-Etienne (France), à prolonger la recherche sur l’entretien en l’appliquant à l’espace public stéphanois en collaboration avec l’Ecole d’Architecture de Saint-Etienne (France). Leur collaboration a été l’occasion de faire dialoguer anthropologie et architecture en articulant action pédagogique, terrain de recherche et exposition à la Biennale Internationale Design Saint-Etienne 2017.

Pour cette séance du séminaire du CES qui explore d’autres manières de « dire le monde » c’est-à-dire de restituer autrement la recherche dans le domaine des sciences sociales, les 3 chercheurs invitent à parcourir de manière réflexive la démarche suivie durant cette collaboration entre architecture et anthropologie et s’interrogent sur les emprunts réciproques entre ces deux disciplines, au niveau de la méthodologie d’enquête et des modes de restitution de la recherche.

Temps 3. Le débat

Discutant : Michaël Ghyoot, Docteur en architecture de l’ULB, professeur à la Faculté d’Architecture La Cambre Le Horta de l’ULB, membre du laboratoire de recherche Sasha