Date de l'événement
mar 05 Juin 2018 - 12:00
Organisateur
Centre de recherche Habiter
Lieu
Faculté d’Architecture La Cambre Horta local Co.2.1 / 167
Place Eugène Flagey, 19
1050 Bruxelles
Belgique
Prix
Gratuit
En savoir plus
Partager

Les Midis d’HABITER

Le périple de la visite des sanctuaires culturels

Les Midis d’HABITER sont des rencontres qui ont pour objectif de faire connaître à l’ensemble de la communauté facultaire des recherches en cours ou récemment achevées, menées par des membres du centre de recherche HABITER. Ces rencontres, qui se veulent informelles et conviviales, sont une occasion de partager des expériences de recherche entre doctorants, étudiants, enseignants et chercheurs. Les rencontres sont publiques, et ouvertes à tous. Nous souhaitons ainsi rendre publiques les activités de recherche qui existent au sein du centre, donner une visibilité à des parcours de recherche parfois atypiques et favoriser d’éventuelles collaborations au sein de la Faculté.

Lors du prochain Midi d’HABITER, Lamatou Daouda (DEA en Gestion de l’Environnement à l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire « Espaces, Cultures et Développement » de l’Université d’Abomey-Calavi et doctorante du centre HABITER, engagée dans le cadre du projet PDR F.R.S-FNRS "Espaces publics des villes d'origine précoloniale au Sud-Bénin") nous fera une présentation qui portera sur la fête de la Gaani dans la ville de Nikki, située au nord-est de l’actuelle République du Bénin. L’actuelle ville de Nikki fut autrefois la capitale d’un puissant royaume et reste encore aujourd’hui la capitale culturelle du peuple Baatonou. La fête de la Gaani est un rendez-vous annuel pour les princes et princesses wassangari (détenteurs du pouvoir politique et religieux du royaume), les fils et filles baatonou et boo (détenteurs du pouvoir traditionnel et économique du royaume). Au cours de cet événement qui réunit les promoteurs et garants de ce patrimoine venus de tous les coins du monde, la visite des lieux sanctuaires est une phase importante du démarrage des festivités. Vêtu de ses plus beaux habits et entouré d’une foule curieuse mêlant sujets, gardes, touristes, le souverain parcourt à cheval les sites rituels qui sont des lieux de cultes et des tombes des figures emblématiques du royaume. La présente recherche a pour préoccupation d’explorer le rapport entre espace et immatériel. Cette question reste encore en friche par rapport aux recherches menées en lien avec la Gaani ou la culture des baatombou. La démarche méthodologique se basera sur des travaux de terrain, des représentations graphiques et cartographiques ainsi que l’analyse des documents de planification au Bénin.