Date de l'événement
mar 12 Février 2019 - 12:00
à 14h
Organisateur
centre de recherche HABITER
Lieu
ULB, Campus Flagey, local BE. 1.7. (1er étage)
19, place Flagey
1050 Bruxelles
Belgique
Prix
gratuit, entrée libre et ouverte à tous
Partager

Les Midis d’HABITER

Enceintes et structures en pierre au Burkina Faso

Les Midis d'HABITER sont une série de rencontres visant à partager les activités de recherche du centre de recherche HABITER et des centres voisins avec l'ensemble de la communauté facultaire et au-delà. Nous promouvons un échange informel entre doctorants, étudiants, enseignants, praticiens et chercheurs. Les rencontres sont publiques et ouvertes à tous. Les présentations, qui peuvent suivre des formats variés, se font en français ou en anglais. Nous souhaitons ainsi rendre publiques les activités de recherche qui existent au sein du centre HABITER, donner une visibilité à des parcours de recherche parfois atypiques et favoriser d’éventuelles collaborations au sein de la faculté.

__________

 

Lors du prochain Midi d’HABITER, Hervé Farma Hantissié fera une présentation intitulée « Enceintes et structures en pierre au sud-ouest du Burkina Faso : analyse spatiale, contextes archéologique et historique.»

Les enceintes et structures en pierre, connues sous le nom de ruines du pays lobi sont des vestiges d’architecture monumentale présents au Sud-ouest du Burkina Faso. On les rencontre aussi en Côte d’Ivoire, au Ghana. Elles ont des formes quadrangulaires ou circulaires ou encore plus complexe quand elles combinent plusieurs de ces formes. Leurs tailles vont de quelques mètres carrés à plusieurs centaines. L’enceinte la mieux conservée connue a été inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom des « Ruines de Loropéni ». . Les recherches scientifiques, notamment archéologiques, menées à ce jour sur les ruines de Loropéni ont permis de mettre en évidence sa fonction d’habitat et de le dater entre le XIème et le XVIIème siècle. Son contexte historique serait lié à l’émergence et au développement des échanges commerciaux ouest africain. En effet, l‘édification de telles murailles serait en rapport avec l’exploitation aurifère ou l’établissement d’un pouvoir politique centralisé. Cependant, nos connaissances sont encore limitées pour l’ensemble des vestiges qui se comptent par milliers. Nos recherches ont pour objectif de contribuer à la connaissance de ces vestiges à travers une approche holistique dans la périphérie des ruines de Loropéni. Concrètement, il s’agira pour nous dans un premier temps de faire une analyse spatiale de ces vestiges. Dans un second temps, par des investigations archéologiques, nous étudierons leurs contextes archéologiques à travers des analyses inter et intrasite. Enfin, dans un troisième temps, nous ferons une contextualisation historique. Cette présentation aux midis d’HABITER est un état d’avancement des recherches en cours, avec un accent spécifique sur les aspects architecturaux.