Partager

Architecture

Philosophie générale d'enseignement

Ni seulement virtuosité ou rigueur technique, ni seulement engagement social, ni seulement richesse formelle, l’architecture est cependant appelée à viser tout cela à la fois.

Et c’est évidemment un enjeu formidablement complexe et stimulant que de chercher à assurer dans la formation cette capacité de synthèse, en évitant l’accumulation encyclopédique comme la tentation de la superficialité. L’atelier du projet d’architecture, au centre de la pédagogie de la Faculté, est le lieu de l’articulation de ces compétences.

Il est aussi celui de l’acquisition des moyens de concrétiser l’expressivité ou encore de l’intégration dans la production architecturale des ressources de la critique et de la confrontation au regard de l’autre. L’ambition pédagogique et académique de la Faculté est de penser et de valoriser l’architecture comme une discipline culturelle, qui, pour être exigeante, se doit d’être critique et émancipatrice, tout en assurant à chacun de larges possibilités expressives.

C’est autour de ces valeurs - exigence, critique, émancipation, expressivité - que se réfléchit une attitude par rapport aux productions et au monde architecturaux contemporains. Au cœur du travail en atelier d’architecture, spécificité de l’enseignement de l’architecture et nouveauté au sein des universités belges, la dimension expressive se matérialise dans des relations individualisées entre enseignant et enseigné.

L’apprentissage du projet est pensé comme un espace d’expérimentation où, face aux épreuves qui lui sont proposées, l’étudiant est amené à puiser, dans les moyens culturels qui lui sont rendus disponibles mais aussi en lui-même, les ressources pour y répondre. L’enseignant est là, non pas pour lui imposer des solutions, mais pour l’aider et le supporter dans la réalisation de ce qu’il tente de concevoir.