Architecture & Anthropologie

Atelier A&A

Thématique de l’atelier

« Rendre l’étranger moins étrange grâce à une meilleure connaissance des univers culturels différents du nôtre, tel est le but de l’anthropologie. Dans un monde qui multiplie les occasions de rencontre entre des hommes d’horizons différents, il importe de dépasser notre ethnocentrisme pour tenter de comprendre avant de juger. »

Pierre De Maret

Objectifs du cours et compétences visées

L’atelier « Architecture & Anthropologie » propose aux étudiants de déterminer le rôle de l’architecte dans la société d’aujourd’hui et de demain, de prendre position et attitude pour élaborer une stratégie la plus cohérente possible par rapport à la question donnée.

Un atelier qui cherche à explorer les territoires du possible, des possibles, avec comme objectif des questionnements plutôt que des réponses préétablies, des tentatives de propositions sous forme de projets, tentatives où le doute est de mise… étant entendu que le projet est considéré comme la construction d’une pensée avant toute matérialisation.

Il est pour l’atelier primordial de construire cette pensée avant d’aborder une réponse. Prendre le temps pour asseoir une stratégie, un processus de pensée permettant d’abord d’écrire le parti-pris du projet pour ensuite, voire même enfin, le matérialiser via les moyens de représentation que sont les outils de l’architecte.

La démarche de l’atelier suppose un positionnement de chaque étudiant en tant qu’acteur/architecte de la société contemporaine, en permettant de les sensibiliser aux domaines culturel, sociétal, économique, politique auxquels appartient l’architecture, de stimuler, de regarder, de modifier le regard, de comprendre le lieu, de le désamorcer, de le parcourir, de l’appréhender, de l’arpenter, de l’explorer, de l’imaginer, pour finalement le perturber...

« Le problème n’est pas d’inventer l’espace, encore moins de le réinventer (trop de gens bien intentionnés sont là aujourd’hui pour penser notre environnement…), mais de l’interroger, ou, plus simplement encore, de le lire ; car ce que nous appelons quotidienneté n’est pas évidence, mais opacité : une forme de cécité, une manière d’anesthésie.»

Georges Perec – Espèces d’espaces

Ces préoccupations constituent la logique de l’acte architectural, de la création à la conception. Le choix dès lors des lieux dans lesquels nous intervenons pendant une année est fondamental pour qu’il permette aux étudiants de se questionner sur leur rôle afin de leur permettre de prendre position pour poser un acte politique en tant qu’architecte.

Ces lieux en attente constituent généralement le point de départ de l’atelier, constituant des terrains d’exploration d’une méthode prospective, comme lieux d’échange avant tout. Échanges entre étudiants, enseignants et invités extérieurs. L’atelier comme laboratoire de réflexion ayant comme objectif la production d’un groupe, d’un ensemble de questionnements individuels autour d’une thématique commune porteuse de questions et de projets :

« l’actuel n’est pas ce que nous sommes mais plutôt ce que nous devenons, ce que nous sommes en train de devenir, à savoir l’autre, notre devenir autre »    

M Foucault

Méthodologie

La répartition uniforme des étudiants des différentes années au sein de l’atelier n’est pas une priorité. Pour les master 2, l’inscription se fait pour l’année complète (année de diplôme)

Enseignants

Jean-Marc Sterno

jsterno@ulb.ac.be

Pour de plus amples informations concernant cet unité d'enseignement, veuillez consulter le programme des cours

Pour consulter l'horaire des cours, cliquez ici