Paysage et territoire

Thématique de l’Option Paysage Territoire :

Le Grand Paysage – Elaboration de l’Observatoire des Paysages pour la Région Bruxelloise

L’Option Paysage traitera en 2017-2018 du Grand Paysage en tant que Paysage de tous les jours perçu par les habitants, visiteurs et usagers, du paysage perçu construit et non-construit, sur l’ensemble du territoire de la Région Bruxelloise.

Aujourd’hui nous ne pouvons plus penser le projet de Grand Paysage comme un processus linéaire et mécanique, basé sur un diagnostic, comme s’il s’agissait d’une relation de cause à effet. Pour pouvoir mettre en œuvre et continuer à produire de la connaissance, il nous faut développer l’action de prise de conscience de ce paysage en accord avec le collectif et le local. Il est donc essentiel de considérer le territoire dans son ensemble (méthode holistique), tout en développant la capacité d’expliquer et faire comprendre le paysage à toutes et à tous.

Objectifs du cours et compétences visées

Il s’agira d’identifier ce Grand Paysage, le recenser, définir les outils pour la cartographie et trouver les méthodologies pour sa remise en valeur – pour ce faire, le sujet de l’Option sera la construction de l’Observatoire des Paysages pour la Région Bruxelloise, en étroite coopération avec l’IBGE, Institut Bruxelloise pour la Gestion de l’Environnement. Plusieurs entretiens avec l’IBGE et ses professionnels du Service Espace Vert permettront d’accéder aux documents, archives et infrastructure pour mener à bien ce projet.

Différents cas de paysage peuvent être choisis pour démontrer la méthodologie appliquée à la construction de cet Observatoire sous forme de scénarios; les paysages de la Pède / Neerpede ou de la région de la Forêt de Soignes et périphérie par exemple.

Le concept d’Observatoire du Paysage ainsi que ses résultats seront préparés pour la présentation officielle lors de la prochaine Biennale du Paysage 2018 à Bruxelles. A la fin de ce processus, la Région et les communes bruxelloises seront à même de considérer les sujets de ce paysage de tous les jours et prendre conscience de l’importance de ces paysages.

Méthodologie
L’état du paysage devra être observé à un instant bien précis – par exemple l’état actuel-, de manière à l’identifier, caractériser son état de fait, et ensuite à le confronter à l’état observé au temps antérieur, ou encore temps plus antérieur, afin de relever, analyser et tirer les leçons des modifications qui y sont intervenues.
Les moments reflétant les états antérieurs du paysage peuvent être illustrés par exemple par des anciennes cartes topographiques ou de vieilles cartes postales, ou des témoignages écrits ou dessinés. Une projection dans le futur est également possible – en référence aux constats des époques précédentes. Une plate-forme interactive ou autres solutions sont envisageables.

L’observation du paysage peut être réalisée selon différentes méthodologies, dont les principales sont :

  • une approche cartographique ou par photographies aériennes verticales, 

  • une approche photographique par prises de vues au sol,
  • une approche par indicateurs quantitatifs et/ou qualitatifs. 


Les possibilités d’exploitation d’un observatoire sont les suivantes :

1. outil d’analyse et de connaissance

  • mise en évidence des mécanismes d’évolution
  • mise en évidence des dynamiques et des pressions sur le paysage, mise en évidence des acteurs impliqués.

2. outil de suivi et d’évaluation :

  • pour les interventions sur le paysage : politiques spécifiques au paysage
  • pour les projets ayant un impact paysager
.
  • pour l’impact paysager des politiques sectorielles 


3. outil de communication, de pédagogie et de sensibilisation :

  • faire connaître les paysages et les valoriser

  • sensibiliser à l’évolution des paysages

  • faire évoluer les regards et ouvrir les débats 

  • dynamiser le sentiment d’appartenance 


4. outil de mémoire collective 


Temporalité et Modules

Le travail à accomplir dans le cadre des deux modules « Ville Durable » et « Ville Territoire » se centre sur le processus de l’analyse du grand paysage et l’évolution du paysage par scénarios.

Programme du premier module Ville Durable :

1. Mini-Charette individuelle / 1 constat d'analyse / 3 énoncés de scénarios de construction d'Observatoire

2. Analyse sensible et lecture du territoire de la Région Bruxelloise, personnelle / en groupe

3. Compréhension des différents documents existants élaborés sur le grand paysage de la Région Bruxelloise (documents IBGE et ADT, études diverses)

4. Collection d’exemples d’Observatoires du Paysage en Belgique et Europe / international, analysés selon des codes et critères comparatifs, et permettant de dégager des éléments importants pour la suite de l’exercice. Ces constats sont discutés en groupe.

Programme du deuxième module Ville territoire :

1. Mini-Charette individuelle / 1 constat d'analyse / 3 énoncés de scénarios de construction d'Observatoire

2. Approfondissement des résultats du premier module et scénarios de réalisation

3. Prospective, conception et élaboration des thématiques de l’Observatoire – scénarios de développement pour deux ou trois grands paysages au choix – leur intégration dans l’Observatoire.

L’élaboration d’hypothèses de développement est au centre du débat. Des méthodes de scénarios paysagers et territoriaux seront expliquées et appliquées ; les références sont européennes et internationales.

Finalités

Les travaux de groupe (maximum 3 étudiants) seront présentés devant jury et cotés.

Les horaires des Jeudis ont une première partie en cours théoriques et une seconde en présentation et discussion en groupe.

Pour de plus amples informations concernant cette unité d'enseignement, veuillez consulter le programme des cours

Pour consulter l'horaire des cours, cliquez ici