Architecture construite

Philosophie de l’atelier

La matérialité est au cœur de la thématique de l’atelier. Elle est abordée dès l’esquisse du projet architectural sous ses différents aspects.

L’architecture peut être envisagée comme un art de l’espace construit, tant dans son résultat que dans les procédés qui servent à l'établir. En tant que telle, l'architecture échappe partiellement au discours, à la rationalité : comme pour les autres arts visuels, sa cohérence relève, partiellement, d'un autre ordre, plus intuitif et sensible. Le développement spatial et plastique est ainsi conjoint au développement technique, que cette technique soit mise en évidence dans l'expression du projet ou non. La maîtrise de la mise en œuvre permet d'échapper avec élégance à la pesanteur des questions constructives pour donner accès à une vraie liberté de conception. C'est dans cet esprit que nous proposons la matérialité comme fondement du projet architectural.

Diverses facettes de la matérialité en architecture

La dimension plastique

La dimension plastique concerne tant le choix de la matière que sa disposition et sa mise en œuvre dans l’espace : forme, couleur, comportement à la lumière et au son, au toucher, etc. Ensuite a lieu la combinaison des matières et éléments constructifs : travail de sculpteur autant que de technicien.

L’économie de matière et d’énergie comme objectif structurant

L'attention portée à la matérialité du projet mène à celle concernant la consommation de ressources (matières premières, énergie, main d'œuvre) liées à son cycle de vie.

Consommation qu'il est nécessaire de chercher à réduire, tout en repositionnant cela dans la synthèse architecturale au sens large : l'économie implique une morphologie générée à la fois par cette recherche d’économie de moyens, les contraintes physiques (stabilité sous sollicitations), l’usage et l’évolution de celui-ci - impliquant une réflexion sur la flexibilité, l'origine renouvelable des ressources sollicitées et le recyclage. La question de la durée de vie de ce qui est mis en œuvre sera ainsi également abordée.

La qualité organique

La combinaison harmonieuse des impératifs architecturaux, structuraux et technologiques (ou encore forme / technique / matière) est une manière d'apporter une qualité particulière au projet, qualité qui se fait sentir également sur un plan non purement quantitatif mais subjectif.

Objectifs du cours et apprentissage spécifiques :

L’objectif pédagogique est d’engendrer les bases d’une réflexion sur le développement "simultané" (impliquant néanmoins un processus itératif) des différents enjeux identifiés du projet,  avec comme point central sa concrétisation matérielle. Les étudiants devront  pouvoir développer une stratégie de projet, développer des partis structural et technologique cohérent entre eux et en regard de la stratégie de projet. Une question centrale est l'intelligence du choix des ressources et de leurs mises en œuvre au service d'un projet culturel, architectural.

Méthodologie :

-développement "simultané" (un processus itératif) des différents enjeux identifiés du projet

-visites d’entreprises et de chantier visant l’acquisition de compétences spécifique

-développement de maquettes structurales à grandes échelle (1/5 et/ou 1/3)

-participation sur base volontaire à une construction réelle (le projet retenu)

La répartition uniforme des étudiants des différentes années au sein de l’atelier est demandée.

Evaluation sur base d’un travail en groupe (de 2 étudiants)

Pour de plus amples informations concernant cet unité d'enseignement, veuillez consulter le programme des cours

Pour consulter l'horaire des cours, cliquez ici