Espace Architecture

Le site Flagey possède un lieu d’exposition “L’Espace Architecture La Cambre Horta” consacré en ordre principal à l’accueil d’expositions et d’événements liés à l’art et l’architecture. Certaines expositions sont réalisées par la Faculté même, ou en partenariat avec d’autres acteurs comme le Centre International pour la Ville, l’Architecture et le Paysage (CIVA) par exemple.

Pour l'année acdémique 2014-2015, est déjà programmé dans notre espace:

La triennale "Photographie et Architecture

Cette manifestation expose une quinzaine de photographes belges et étrangers autour de thèmes précis ayant rapport avec l'architecture.

La triennale « Photographie et Architecture » est organisée dans le cadre des missions culturelles que se donne la Faculté d’Architecture La Cambre / Horta de l’Université Libre de Bruxelles.

Ce cadre est important. Lorsqu’une faculté d’architecture prend l’initiative d’organiser une exposition de photographies, c’est à l’exercice du regard qu’elle invite l’ensemble de sa collectivité et des visiteurs.
En effet, la mission de pédagogue de son corps enseignant consiste prioritairement à faire émerger la conscience suivant laquelle faire de l’architecture, c’est avant tout lire et comprendre une situation spécifique avant de l’interpréter et de la transformer.
Lire, comprendre et interpréter c’est-à-dire « se représenter le monde ».

Transformer c’est-à-dire mettre en forme des propositions de mondes où se disposeront des existences, comme se plait à le dire Nicolas Hannequin. Le célèbre architecte américain Louis Kahn parle de l’architecture comme d’ « un monde dans le monde ». En ce sens, la photographie est architecture puisqu’elle constitue un espace habité, construit par le sens d’un regard informé. Ces merveilleuses disciplines ont cela en commun qu’elles ne peuvent être que des propositions généreuses de réalités singulières, qu’elles s’éprouvent plus qu’elles ne cherchent à prouver, qu’elles constituent des traces de cette fabuleuse aventure de l’esprit humain.
Nous voudrions que l’une des caractéristiques de notre triennale soit essentiellement d’évoquer l’architecture au-delà de sa valeur formelle et de sa dimension esthétique afin d’investir ses épaisseurs humanisées, invisibles, codées, cartographiées, ses valeurs d’échange, non marchandes, les sens qu’elle contribue à établir à travers ses signes, dans sa réalité la plus anonyme, la plus quotidienne, la plus éloignée de son statut d’objet. Cette « sensibilité » orientera certainement nos choix.

Date(s) et horaire(s) : du 19 mars 2015 au 17 mai 2015, de 11:00 à 18:00