UP Unité de production

Thématique de l’atelier

Une approche disciplinaire

En contraste avec la pluridisciplinarité proposée par d’autres ateliers du projet qui lisent le monde à travers  l’anthropologie, la technologie, l’urbanisme… pour aller ensuite vers l’architecture, l’UP expérimente le chemin inverse ; nous proposons de partir d’une problématique interne à la discipline architecturale, centrée sur l’architecture, comme accès à des questions plus larges.

Les références comme moteur de projet

A la créativité individuelle et détachée, l'Unité préfère une conception du projet à partir d'un travail d'analyse et de compréhension des références historiques. L'unité s'intéresse moins au génie créatif de l'étudiant qu'à sa capacité à rechercher, manipuler, interroger des références que nous considérons comme les éléments moteurs de la conception du projet.

Un apprentissage à travers la production

Des “productions” communes et de hautes qualités (maquettes à grande échelle, axonométries détaillées, édition de livres,…) sont déterminées comme objectifs de rendus dès le début du quadrimestre. La réflexion et la conception du projet se font à partir et au moyen de ces « productions ». L’apprentissage des techniques propres à ces productions est soutenu par l’échange avec des experts extérieurs (photographes, graphistes, dessinateurs/trices, maquettistes,…) lors de journées de formation et de workshops.

Une unité de recherche.

L’unité propose d’adopter une position de recherche où l’interrogation et l’expérimentation sont préférées à la simulation de l’exercice traditionnel de la profession. L’espace académique est utilisé pour sa qualité d’autonomie. Ni concours, ni commande ne sont proposés aux étudiants qui développent leurs propres sujets de réflexion. L’attitude de recherche est encouragée par l’échange avec des invités choisis en fonction de la thématique sous la forme de débats et conférences.

Exemples de thématiques abordées précédemment

Cercle, écoles, normes, supernormal, villas, angles, sport amateur…

Compétences visées

L’UP  souhaite exercer une forme de vigilance des étudiants vis à vis des conditions de production de l’architecture actuelle. Pour cela l’UP souhaite encourager la capacité critique et de recherche des étudiants (comment déployer un monde à travers une source limitée), soutenir sa capacité à scénariser un projet, l’aider à fabriquer le champ de références et de contraintes qui lui permette de construire ses propositions, mais également de confronter ces constructions spéculatives à une situation concrète.

Parallèlement, UP apporte une attention importante à l’apprentissage et au déploiement des capacités de représentations des étudiants ; re-dessin, dessin, reproduction, production sont à multiplier autour du sujet proposé. La représentation étant considérée comme le moyen spécifique de l’architecture pour faire émerger les idées et produire le projet.

Ces compétences sont transmises à travers divers exercices dont généralement :

  • Un exercice de recherche à partir des références : l’atlas
  • Deux exercices de représentations : maquettes à grandes échelles, axonométries…
  • Un exercice de scénarisation du projet : publication, montage photo
  • Un exercice de spéculation : le projet final illustré par un nombre limité de documents de qualité.

Ces exercices sont menés en parallèle et sont appréciés de manière groupée pour constituer la côte finale en fin de quadrimestre

Critères d’évaluation

La cotation est réalisée sur base de l’évaluation des productions attendues par les enseignants à chaque remise.

Les productions demandés sont peu nombreuses mais leur qualité est un enjeu important de l’atelier.

L’appréciation est basée sur :

    •       Le respect des consignes quant aux documents attendus.

    •       La maturité de l’analyse

    •       La qualité de réalisation des productions

    •       La capacité à transformer sa recherche en un projet architectural

    •       L’intérêt spéculatif du projet proposé

    •       Le niveau de définition et de précision du projet architectural  obtenu

Il nous semble utile de rappeler par ailleurs qu’au-delà de ces critères tangibles, nous apportons autant d’importance au chemin parcouru, à la richesse des recherches, expérimentations, processus mis en œuvre qu’au résultat final.

Construction de la cote

50% des points sont donnés par les enseignants en atelier

50% des points sont donnés lors du jury final par des invités extérieurs.

Lors du jury final tous les travaux effectués lors du quadrimestre sont présentés. Le projet final étant considéré comme une étape parmi un parcours.

Enseignants

Thierry Decuypere, Sophie Dars, Sara Cremer