Message d'état

dim 24 Septembre  201
Date de l'événement
mar 19 Septembre 201 > dim 24 Septembre 201
Mardi > dimanche | 10:30 > 18:00 | jusqu’au 24.09.2017
Organisateur
Sophie Dars, Carlo Menon, Carlo Goncalves
Lieu
Fondation CIVA
Rue de l'Ermitage, 55
1050 Bruxelles
Belgique
Prix
Etudiant 5€
En savoir plus
Partager

Corporate Arcadia

Derniers jours

Sophie Dars, Carlo Menon et Carlo Goncalves vous invitent à la première exposition produite par le nouveau Département Architecture Contemporaine de la Fondation CIVA, dirigé par Cédric Libert :

Corporate Arcadia porte un regard sur ce qui est souvent ignoré par la culture architecturale : l’architecture des sièges de banque et des bâtiments de bureaux qui a le plus transformé Bruxelles dans les années 1990 et 2000 :

1/ Le travail photographique d’Armin Linke depuis l’intérieur de la Corporate Arcadia révèle les activités cachées de quinze institutions publiques et privées, tout en leur restituant une forme de beauté au croisement d’architecture, aménagements intérieurs et usages.

2/ Une publication et des vidéos proposent des approfondissements thématiques et des contre-points sous forme de sept ‘figures doubles’ qui laissent émerger de multiples dimensions et nœuds critiques.

3/ Des maquettes et d’autres documents récupérés dans ces bâtiments ou dans les archives des architectes se produisent en tant que figures d’un théâtre des objets : si leur position sur le gradin est statique, les concepts qu’ils véhiculent sont mobiles, ouverts à de nouvelles interprétations et recombinaisons.

EN

Corporate Arcadia looks at what is usually disregarded by architecture culture: the corporate architecture of banking headquarters, office buildings and hotels that has mostly shaped the city of Brussels in the 1990s and early 2000s. It does so with a twist:
1/ Armin Linke’s photographic work from inside the Corporate Arcadia reveals the hidden activities of fifteen institutions and at the same time ‘restores beauty to these invisible sites’, overlapping architecture, interior design and social functions.
2/ Magazine excerpts and videos offer thematic insights and counterpoints in the form of seven ‘double figures’, letting emerge multiple dimensions and critical knots.
3/ Models and documents retrieved on site or from the architects’ archives are called to perform as embodied figures on a stepped theatre of objects: if their position is static, the concepts they carry are mobile, open to interpretation and recombination.