Documents
Partager

clara

Clara — le Centre des Laboratoires Associés pour la Recherche en Architecture — regroupe 4 laboratoires, AlICe, hortence, LoUIsE et Sasha, qui travaillent sur l’architecture  et ses liens avec d’autres disciplines: l’histoire, la sociologie, l’urbanisme, l’informatique ou encore l’archéologie.

 

 

Les objets d’étude de Clara s’étendent sur une gamme qui va du matériau de construction jusqu’à la question urbaine. Les travaux développés au sein de Clara sont de diverses natures : réalisation de thèses de doctorat, projets de recherche interuniversitaires mais aussi organisation d’événements scientifiques (colloques, publications, workshops, etc.), culturels ou politiques (expositions, cycles de conférences, etc.). Le centre Clara collabore avec des partenaires multiples, issus du monde académique, de la sphère culturelle, du monde politique ou associatif.

Les travaux menés s’articulent autour d' axes de recherche présents à des intensités différentes dans ses 4 laboratoires et qui sont:

MÉDIATIONS ET REPRÉSENTATIONS

Clara s’intéresse aux outils produits et mobilisés par la discipline architecturale en vue d’assurer des fonctions de conception, de communication, de promotion ou encore de valorisation: plans, dessins, relevés mais aussi expositions, publications, concours, etc. Ces médiations sont envisagées comme des outils d’analyse susceptibles de produire des connaissances sur l’architecture mais aussi comme des objets d’étude en tant que tels.

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

Les sciences humaines et sociales sont présentes dans de nombreux travaux au sein de Clara et des laboratoires de recherche. Si elles sont souvent envisagées pour les appuis méthodologiques qu’elles offrent, certains travaux font de cet usage l’objet même de la recherche. Il s’agit alors d’étudier de plus près les articulations qui s’établissent entre ces  sciences et l’architecture ou l’urbanisme, en les situant dans leurs contextes historiques, socio-politiques et culturels respectifs.

HISTOIRE, THÉORIE ET CRITIQUE

Les espaces de réflexivité de l’architecture — la construction de ses histoires, de ses théories et de ses critiques — constituent l’un des axes de Clara. Ces dimensions sont envisagées dans la perspective de la constitution d’un savoir théorique, historique et critique sur la discipline. Ils font également écho à la conviction selon laquelle ce type de connaissances constitue un corpus auquel il est pertinent de se confronter lorsqu’il est question de faire de l’architecture.

ÉCONOMIES MATÉRIELLES

La circulation des flux de matière (eau, déchets, etc.), d’énergie et de matériaux est assurée par des réseaux et des institutions relevant à la fois d’aspects techniques et sociaux. Cette double dimension constitue le prisme à travers lequel ils sont étudiés par les travaux de Clara. Il s’agit pour ceux-ci de se pencher sur l’impact que de tels réseaux entraînent sur l’aménagement du territoire mais aussi sur les questions qu’ils soulèvent en matière de gouvernance, de normativité et d’organisation politique.

URBANISME ET POLITIQUES PUBLIQUES

Clara s’intéresse aux questions d’aménagement de l’espace urbain. Celles-ci sont traitées selon des perspectives qui relèvent à la fois d’une forme de réflexivité sur les pratiques d’aménagement passées ou en cours — y compris dans leurs réceptions et appropriations respectives — mais qui renvoient aussi à des visées plus opérationnelles, notamment dans l’établissement de dialogues avec les instances publiques en charge de l’aménagement du territoire.