Judith le Maire

Judith le Maire

Judith Le Maire est née en 1972 à Montegnée, où elle fait ses études secondaires. A la fin de celles-ci, Judith hésite fortement entre faire du théâtre ou du journalisme. Finalement elle suit le conseil de sa maman et choisit l’architecture.

Après des candidatures en 1990 à Saint-Luc à Bruxelles, elle entame sa licence en 1992 à la Cambre dans l’Atelier de Marcel Presleux (directeur de la Cambre à l’époque).

Diplômée en 1995, elle effectue plusieurs stages dans différents bureaux d’Architecture.

Plus le temps passe plus l’envie d’enseigner de Judith grandit. Devenir prof était une façon pour elle de réunir ses deux passions le théâtre et l’écriture.  D’une part la prise de parole devant un auditoire et d’autre part la rédaction d’articles spécifiques.

En 2000, elle veut concrétiser son projet, elle s’inscrit à un DEA en Histoire de l’Architecture à Paris 1 La Sorbonne. Elle est admise en thèse un an après.

Après 8 ans de travail acharné jonglant entre thèse, boulot et enfants, Judith défend sa thèse en 2009 et reçoit dans la volée le prix de la thèse de l’Académie française d’Architecture.

En parallèle, Judith décroche un contrat de recherche à la Cambre d’une durée de 4 ans pour PYBLIK et ensuite avec URBS, le facilitateur pour les quartiers durables à Bruxelles.

En 2010, elle profite d’une ouverture de charge en BA1 et ensuite pour l’atelier "Architecture située » à la Cambre où elle coordonne alors le CRAC et élabore Clara.

En septembre 2016, Judith le Maire devient Vice-Doyenne de la Faculté et en charge de la Recherche faisant du bien-être au travail et de l’amélioration des relations interpersonnelles ses principales motivations. Depuis avril 2018 elle est Vice-rectrice aux relations internationnales et à la coopération aux développement.